Malgré une bonne préparation et de bonnes révisions, le stress peut te jouer des tours le jour J. Toutefois, c’est normal que tu sentes stressé(e) car le concours PACES représente un enjeu important pour toi. Il y a, bien sûr, le MAUVAIS stress qui te paralyse et te garantit un vrai pétage de plomb… et le BON qui te booste !

Mais comment canaliser ce stress et le laisser au bon niveau ? Nous partageons avec toi 6 conseils qui t’aideront à ne pas perdre la tête ni tes connaissances chèrement acquises par de longues et dures heures de révisions…

#1 Reste positif dans tes révisions des cours

Peu importe le niveau que tu atteins pendant tes révisions, tes connaissances sont plus approfondies et consolidées qu’avant tes révisions. Tu peux donc récolter plusieurs points sur les sujets que tu connais bien.

Pas la peine d’imaginer le scénario catastrophe, il y aura toujours des questions auxquelles tu pourras répondre, sans compter que tu peux complètement réussir l’une ou l’autre des matières. Tu as besoin d’un peu de pression mais pas trop. Continue à faire de ton mieux.

#2 Garde une bonne hygiène de vie étudiante

Mange sainement ! N’oublie pas que ce que tu ingères influe directement sur l’état de ton cerveau. Tu auras ainsi l’énergie et une bonne condition mentale pour le jour J. Ne révise pas toute la journée avant le concours.

Dans l’après-midi avant le jour du concours, fais une pause : une activité physique qui te déstresse et un moment de détente sympa devant ta série préférée par exemple.

Couche-toi le plus tôt possible, surtout la veille du concours. Tu auras certainement du mal à dormir mais en te couchant à une heure raisonnable tu pourras te reposer et te relaxer un peu. Évite pour cela de boire trop de café ou d’alcool pour ne pas perturber ton endormissement et ton sommeil. Débranche-toi aussi des écrans et de ton smartphone 30 minutes avant d’aller dormir.

Et nous te rappelons qu’il n’existe qu’une seule boisson énergisante, qui fait du bien à ton corps et à ton cerveau : l’eau !

#3 Ne te compare pas aux autres étudiants

Certains de tes camarades te donneront l’impression d’avoir mieux travaillé, mieux révisé que toi. Et ça te met une de ces pressions ! STOP : n’oublies pas qu’il ne s’agit que d’une impression… Vous n’avez pas tous les mêmes capacités d’apprentissage et de mémorisation. Avec tes connaissances et ta gestion du stress, tu peux faire la différence et te surpasser le jour du concours.

#4 Adopte la « Can Do » attitude pour tes examens

C’est surtout important pour les épreuves de QCM. Si tu doutes de toi à chaque question, tu perdras rapidement confiance en toi et le stress augmentera de façon exponentielle. Il est certain que tu dois réfléchir avant de répondre. Pour cela, lis bien les items et réponds-y avec assurance. Reste vigilant(e) pour ne pas tomber dans les pièges mais ne deviens pas parano : il n’y a pas d’embuscade à chaque question !

#5 Arrive à l’avance le jour du concours

Arriver à l’avance à l’épreuve évite d’avoir la panique du retard. Tu pourras prendre tes marques à ton rythme. Mais n’arrives pas trop tôt non plus… Parfois, le fait de parler trop longtemps avec tes camarades peut t’embrouiller l’esprit et te mettre une pression supplémentaire bien inutile. Par exemple, écoute de la musique pour décompresser.

#6 Visualise ta réussite aux examens

On s’imagine plus souvent en train de rater son exam que de le réussir, alors que ces pensées, pas toujours réalistes, alimentent le mauvais stress. Image-toi donc en situation de réussite : Comment es-tu ? Où es-tu ? Comment te sentiras-tu quand tu auras réussi ? À quoi verras-tu que tout fonctionne bien ? Tu peux aussi t’imaginer dans quelques mois, en train de raconter à quelqu’un tout ce que tu as mis en œuvre pour réussir ton concours PACES

Souviens-toi que tu t’es suffisamment préparé(e). Il y a donc toutes les raisons que ça marche. Ne sature pas ton cerveau la veille du concours. Décompresse et fais confiance à ta tête qui saura exactement quoi faire pour tu réussisses.

Le mot de la Pédago

Les bonnes habitudes d’études, tu peux les prendre dès la rentrée. Mais tu peux aussi les acquérir en cours d’année. Lis notre article sur comment rester « zen » avec la pression des études universitaires.